Transformation digitale : où en sont les courtiers en assurance ?

La transformation digitale du secteur de l’assurance est plus que jamais synonyme d’opportunités commerciales pour les assureurs. Le digital permet aux acteurs du secteur de développer une stratégie commerciale en ligne, de renforcer la relation client et d’accélérer les processus de gestion.


Le digital : une priorité pour une grande partie des acteurs du courtage 


En 2016, 87 % des intermédiaires d’assurance interrogés par APREDIA déclaraient que le digital prendrait une place importante, voire très importante dans la relation client. Par ailleurs, en 2014 selon une étude de Stanwell, 52 % des intermédiaires déclaraient voir internet comme une opportunité de croissance en appui de leur activité. Les acteurs de l’assurance sont donc conscients de l’impact positif que le digital aura sur leur activité, mais aussi de l’intérêt qu’ils doivent porter à ces nouvelles technologies qui ont le vent en poupe. En effet, pour face à la demande croissante de réactivité et de disponibilité de leurs clients, les assureurs doivent aujourd’hui être en mesure de mettre à disposition de leurs interlocuteurs des outils performants et connectés.


C’est le choix qui a été fait par certains acteurs du courtage qui s’appuient sur de nouveaux modèles économiques basés sur une stratégie 100 % web.  Otherwise ou +Simple.fr par exemple, proposent à leurs assurés de souscrire en ligne à un contrat d’assurance personnalisé, mais aussi de gérer leurs contrats directement depuis leurs plateformes. Ces nouveaux modèles permettent de répondre aux attentes des assurés qui ont des exigences fortes en termes de disponibilité. En 2016, L’olivier assurances démontre que 80 % des assurés interrogés attendaient plus de réactivité dans le cadre la gestion de leur dossier et 60 % auraient apprécié l’existence d’un plus grand choix de mise en relation (via un site internet ou une application mobile, etc.) avec leur assureur. 
 

Et dans les faits ?

Même si les courtiers sont pleinement conscients de l’apport des outils digitaux sur leur activité, ils sont en réalité nombreux à ne pas avoir déployé de stratégie digitale. En 2016, 50 % des courtiers ne disposaient pas d'un site internet pour promouvoir leur activité et seules 5% des personnes interrogées ont mis en place un site marchand en 2017. De plus, selon une étude de Stanwell réalisée en 2014, 40 % des intermédiaires de l’assurance ne se sentaient pas préparés au multicanal et n’en comprennent pas tout le potentiel. 


Cela peut notamment s’expliquer par un manque de connaissances des outils numériques ou par la difficulté à allouer les ressources suffisantes en interne pour mettre en œuvre une stratégie digitale. Les courtiers doivent donc se tourner vers des prestataires qui les accompagneront dans la mise en place d’outils digitaux (création d’un site internet, module de tarification et de souscription en ligne, développement d’un extranet, etc.) afin d’apporter une plus forte valeur ajoutée à leurs clients. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience utilisateur et d’analyser notre audience.